samedi 15 décembre 2012

Les truffes de Vincent

Comme je "sous-traite" toujours les truffes, je trouve normal de dédicacer la recette à Vincent, qui depuis plusieurs lustres nous en fait à chaque Noël.


150 g de chocolat
2 cuillères à soupe de lait
2 cuillères à soupe de sucre glace
2 jaunes d’œufs
100 g de beurre
1 à 2 cuillère(s) de liqueur
cacao ou sucre glace pour l’enrobage





Faire fondre en pâte liquide, au bain-marie, le chocolat avec le lait.
Ajouter le sucre glace et travailler le tout en pâte lisse puis retirer la casserole du bain-marie et laisser tiédir.
Verser la préparation dans une terrine très légèrement tiédie.
Y mélanger les 2 jaunes d’œufs et le beurre.
A ce moment (la pâte étant encore un peu liquide) ajouter la liqueur.
Travailler la pâte jusqu’à presque complet refroidissement.
Laisser reposer au frais 6 à 12 h.
Détailler la pâte en petites boulettes (placer de préférence la terrine dans un récipient rempli de glaçons).
Rouler les boulettes dans le cacao ou le sucre glace. Un peu de chaque, ça fait plus joli et ça fait plaisir à tout le monde.
Garder au froid.
Ne pas les conserver plus de quelques jours ; une semaine me parait le maximum à cause des oeufs crus.
Sauf oubli dans un coin du frigo, je ne connais personne qui arrive à ne pas les manger avant ;-)

J'avoue que je n'ai pas beaucoup de patience pour rouler toutes ces petites boules,  au milieu de tous les desserts de Noël à faire. Alors, je remercie fiston de s'en occuper :-)

La plupart des recettes de truffes ne comportent pas d'oeufs, ce qui permet de les conserver plus longtemps.
Mais de l'avis de toute la famille celles-ci sont MEILLEURES.

Je m'aperçois que toutes ces années, je n'ai pas eu l'idée de les prendre en photo. D'abord parce qu'elles attendent sagement au frigo au lieu de se mêler aux autres desserts, donc je les oublie un peu. Et puis, il faut avouer qu'elles sont délicieuses mais pas très photogéniques ;-)

J'utilise cette recette depuis presque aussi longtemps que les sablés de Noël, donc je ne me souviens pas de la provenance.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire